Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 04:11

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Sydney est la première ville à avoir été fondée en Australie. On y trouve donc un peu plus de bâtiments "vieux" qu'autre part. Cela dit, on a quand même vu un reste d'un mur de pierre datant du début des années 1800 : ils l'ont conservé dans un musée (sans être sarcastique, on a quand même de la chance d'avoir une histoire aussi longue que la nôtre).

La city tower :
La city tower (photo à gauche) est une grande tour atteignant les 260 mètres d'altitude et qui permet d'avoir une magnifique vue d'ensemble sur la ville. On y était allé dans le secret espoir d'y admirer le coucher de soleil sur la ville. A la place de ça, on a vu les nuages qui s'assombrissaient jusqu'à ce que la nuit tombe. Je suis un peu mauvaise langue, on a quand même vu une petite lueur orangée pendant quelques minutes.
Des longues vues gratuites nous ont permis de nous amuser (photo à droite : la cathédrale dans la longue vue), et le ticket comprenait également une petite séance dans un cinéma dynamique sur le thème des beaux paysages d'Australie.




L'aquarium :
L'aquarium de Sydney possède une collection de poissons en tous genres absolument extraordinaire. On a donc vu tout un tas de poissons, tous aussi étonnants les uns que les autres, mais aussi un aquarium à thème avec tous les poissons de Némo (photo à gauche), des crocodiles, des hippocampes, des poissons venimeux (on a découvert que la plupart vivaient, entre autres, sur les plages de Brisbane), des tortues ...

Mais la principale attraction était sans aucun doute les requins, qui sont un peu une spécialité d'Australie. Ils ont un très grand aquarium avec un tunnel au fond pour les visiteurs, ce qui nous permet de voir les requins à côté et au dessus de nous. Les grands blancs (photo à droite) sont vraiment impressionnants, avec leur gueule entrouverte qui laisse voir les nombreuses rangées de dents ...

Seule petite déception de cet aquarium, les ornithorynques se sont cachés dans les recoins de leur aquarium, ce qui fait qu'on en n'a pas vu un seul ! En tout, on a quand même passé deux heures dans cet aquarium à s'extasier devant tout un tas de choses ...

Le mystère de la St Mary's Cathedral :
La cathédrale Sainte Marie, qui occupe une position assez centrale à Sydney, est construite dans le plus pur style gothique, et ressemble vraiment à celles qu'on a chez nous, mais qui ont quelques siècles de plus. Savoir comment ils avaient fait pour faire une cathédrale faussement vieille m'a tracassé pendant les 3 jours à Sydney, d'autant plus qu'elle était toujours fermée quand on essayait de visiter l'intérieur. Encore plus mystérieux quand on sait que même fermée, il y avait de la lumière qui passait sous la porte...
En fait, elle était peut-être simplement en réparation mais on ne saura jamais. Pour l'anecdote, ils ont terminé de construire les dernières parties de la cathédrale, (parties destinées à la faire sembler plus vieille) en l'an 2000. Et c'est en partie cette cathédrale qui accueillera les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) cet été.

Botanic Garden :
Toutes les villes australiennes semblent avoir leur Botanic Garden, parfois Royal, comme à Melbourne. Sydney ne fait pas exception à la règle. C'est de là que l'on peut avoir les plus belles vues de l'opéra.  (A gauche, vue des buildings du centre depuis le Botanic Garden. On peut aussi voir la City Tower)
Certains arbres sont remplis de chauves-souris (photo à droite) (des renards-volants plus exactement, une des plus grosses races de chauve-souris). Il y a aussi deux trois bâtiments, dont une serre tropicale qui abrite une exposition pourrie, mais qu'on a quand même payé 2 $ pour aller voir, parce qu'on croyait que ce serait bien. En fait, des plantes semi-tropicales à moitié déssechée, c'est pas plus passionant que ça !




Le bateau du Captain Cook :
Le port de Sydney abrite aussi une réplique grandeur nature de l'Endeavour (La Tentative en français), le bateau du fameux Captain Cook, découvreur de l'Australie. Le premier truc que l'on remarque, c'est qu'il est vraiment pas gros, et que ça devait être franchement courageux de s'engager pour un voyage à l'autre bout du monde sur un rafiot de ce gabarit. La réplique fait d'ailleurs de grands voyages autour du monde, comme autrefois, avec juste un peu d'électronique de navigation, mais sans aucun moteur, et avec les mêmes voiles qu'autrefois.


On a aussi visité deux trois quartiers sympas, comme les Rocks, le quartier très vivant de Darling Harbour, près du port, ou Paddington, dont l'architecture est, je cite, "parfois lyriquement qualifiée d'arthurienne". Allez savoir ce qu'ils ont bien voulu dire par là...

En conclusion, Sydney est vraiment une étape à ne pas manquer de tout voyage en Australie, et c'est encore mieux avec un rayon de soleil.

De droite à gauche, Nico, Véro, Aurélie et Moi

 

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 03:00

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Sydney Opera House (Opéra de Sydney) :

L'opera house de Sydney est sans doute le symbole le plus connu de cette ville, et un de ceux qui ressort souvent quand on parle de l'Australie. Et c'est vrai qu'il en jette !















Pendant notre séjour à Sydney, on l'a pris sous toutes les coutures. De jour, de nuit, de face, de profil, de près, de loin ... On le voit de plein d'endroits différents, puisqu'il est sur une petite péninsule.

L'opéra a été construit entre 1963 et 1973, après un concours d'architecture. Je ne sais pas si il y a des records dans cette catégorie, mais l'opéra de Sydney a été un exemple de dépassement des budgets. Pour un projet estimé à 7 millions de dollars à la base, la facture a été de 102 millions de dollars. Certaines rumeurs disent que le plan financier a été construit par des GEN en PCE (Projet de Création d'Entreprise)...

Le toit est en tuiles de granit blanc, qui ont été importées de Suède. Elles sont apparemment autonettoyantes, mais il faut quand même s'en occuper de temps en temps.
















La grande question, c'est finalement qu'est ce que ça représente ? On entend un voilier par ci, un coquillage par la, l'architecte se serait inspiré de pelures d'orange, ou de différentes parties d'une sphère qu'il aurait coupée et assemblée de manière originale... En résumé, on peut toujours imaginer ce qu'on veut.

Comme vous pouvez le voir, l'opéra est assez photogénique, surtout quand le ciel s'y prête. On a même fait un tour en bateau pour pouvoir avoir des photos de la façade qui donne sur la baie. On a vraiment été chanceux sur le dernier coucher de soleil, sûrement un des plus beaux, alors avec l'opéra en plus, c'était vraiment le pied.


Harbour Bridge :
Le harbour bridge, parfois appelé le vieux cintre en raison de sa forme, est situé juste à côté de l'opéra (on l'aperçoit d'ailleurs sur la photo à gauche).

Il a été longtemps le pont le plus haut du monde (134 m au dessus de l'eau au sommet), le plus long du monde (plus d'1 kilomètre, dont plus de 500m entre les 2 piles), et il est toujours le pont le plus large (50m). Les piles sont impressionnantes de massivité (je suis pas sûr que le mot existe, mais vous avez compris l'idée).

Ce qui est fort, c'est qu'en plus il est vieux. Il a été construit entre 1923 et 1932, et il est resté longtemps pour les Australiens un symbole de réussite technologique.


On peut aussi monter tout en haut de l'arc du pont, pour un prix exorbitant, ce qui fait qu'on l'a pas fait.



Enfin, je crois que vous l'avez compris, on a été assez impressionés par ces deux bâtiments, qui méritaient bien un petit article à part dans la visite de Sydney...

 

Demain vous découvrirez l'aquarium de Sydney, sa grande tour, et le reste de ce qu'on a fait !

 

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 09:44

Comme ce week end était un peu plus long que les autres, et qu'on l'a prolongé encore plus ce qu'il aurait du être, on en a profité pour visiter Sydney. Nous, ce coup ci, c'est Aurélie, Véro, Nico (qui vient de France et qui nous rejoint à Brisbane pour 3 mois), Pauline (de Melbourne mais qui visitait Sydney) et moi. Kevin, qui habite Sydney était à Melbourne pour le week end ! Ca en fait, des GEN en Australie ...

Le premier jour, on est allé voir les Blue Mountains, réputées pour leurs paysages à couper le souffle. Mais il faut bien reconnaître qu'un panorama avec un brouillard qui ne nous permet pas de voir à 5 mètres, ça coupe beaucoup moins le souffle. En gros, là où on aurait du voir ça (photo à gauche, trouvée sur internet), on a vu ça (photo à droite).















On a donc passé la journée entière dans le brouillard, à se faire mouiller par une petite bruine pas très agréable. L'avantage (c'est pas loin d'être le seul) c'est qu'on a des magnifiques photos de brouillard, bruine, et de gouttes de rosée sur les plantes ...














Pour information, les blue mountains sont appelées comme ça à cause de la légère vapeur bleutée que diffusent les eucalyptus, mais on ne le voit que quand il fait beau, bien sûr ...





















Les Blue Mountains sont à deux heures de Sydney en train, donc pas très loin. Les colons ont pourtant mis de nombreuses années avant de trouver comment les traverser. En effet, une énorme falaise s'étend sur plusieurs kilomètres de long, ce qui fait une barrière naturelle assez importante. Ca donne aussi un magnifique panorama et les cascades les plus hautes d'Australie. Pour ce qui est des cascades, on y accède par des petits chemins à la Indiana Jones (photos ci-dessus), et on a bien vu le haut de la cascade, mais le bas se perdait dans les nuages. On a donc du se contenter de cascades plus petites (photo à droite).










On est rentré de nuit en train, en partant d'une petite gare qui aurait pu être plus chaleureuse (photo à gauche).
Heureusement que l'auberge de jeunesse donnait du pain et du riz gratuit en libre service. Pendant ces 3 jours et demi à Sydney, on en a plus que largement profité !

Repost 0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 12:59
Aujourd'hui dimanche on est allé voir le Lone Pine Koala Sanctuary, en fait un parc animalier, assez proche d'un zoo. (Plus de photos ici : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/LonePineKoalaSanctuary )

A à peine 20 minutes de vélo de chez nous, on se croirait déjà dans la campagne, tellement le paysage change vite. C'est là que se cache le petit parc. Comme il ne faisait pas très beau, il n'y avait pas trop de monde et on a pu admirer tranquillement toutes les bestioles.

On a commencé la journée par un spectacle de rapaces. Les dresseurs leur donnent des souris mortes pour les faire voler d'un point à un autre. Il y avait beaucoup de vent, ce qui explique que les rapaces avaient quelques difficultés à bien voler. Ils nous ont d'abord montré une petite chouette, un pygarge à tête blanche ... mais c'est subitement devenu beaucoup plus amusant quand un gros aigle, après avoir joué dans le vent quelques temps, a commencé à chasser les kangourous. On l'a vu fondre à toute vitesse sur quelques wallabies qui sont partis en courant avant d'être secourus par les dresseurs. Alors, d'après ce qu'on nous a dit, l'aigle n'aurait pas pu les soulever (pas les adultes en tous cas), mais il peut quand même sérieusement les abimer.



Les kangourous, qu'on est allés voir dans la foulée, ne sont pas farouches du tout. Ils se laissent carresser, prendre en photo avec nous... Ils sont vraiment habitués à la présence des hommes. Du coup, on en a profité pour prendre les photos souvenirs de touristes, ou essayer quelques situations un peu plus orginales.




Dans les reste de la journée, on a vu pêle-mêle des kookaburras (photo), des wombats communs et leurs cousins les wombats à narines poilues, des crocos, des casoars à casques, des émeus, des dingos, des piafs, des chauves souris, et bien sûrs des koalas. Partout il y avait des koalas, dans leurs petits arbres. On a même mangé sur une sorte de terrasse entourée par les koalas. Pour voir toutes ces charmantes petites bêtes en une trentaine de photos, j'ai fait un album picasa : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/LonePineKoalaSanctuary

Et le petit bonus, c'est que juste en sortant, on a vu un autre kookaburra, mais sauvage celui-ci. Mais après en avoir vu toute la journée, le pauvre a beaucoup moins fait figure de vedette.

On a quand même terminé la journée en allant voir un match de foot dans un bar : Australie-Irak (1-0), match qualificatif pour le mondial 2010 et qui se jouait à Brisbane !
Repost 0
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 14:14

 

Retrouvez les choses à voir à Melbourne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

 

Pour les deux autres jours de notre voyage à Melbourne, nous sommes restés dans la ville.

Lundi, donc le troisième jour de ce long week end, nous avons commencé par visiter un peu le centre ville. Melbourne est sûrement la plus européenne des villes Australiennes. D'abord à cause du temps : ici c'est le plein automne, il pleut et il fait froid. Je noircis un peu la tableau, mais c'est très proche de l'automne qu'on peut avoir en région lyonnaise. Il y a un proverbe qui dit qu'on peut voir les 4 saisons en un seul jour à Melbourne, preuve que le temps change rapidement. Ensuite parce que la ville comporte un peu plus de "vieux" bâtiments construits dans un style très européen, contrairement à Brisbane qui est plutôt américaine.

 



On a continué par la visite de la National Art Gallery, qui présentait plusieurs expositions. En vrac, on a pu voir des tableaux européens (Picasso, Rembrandt, Matisse), un exposition sur la couleur noire dans la haute couture, et une d'art contemporain. Cette dernière présentait des oeuvres assez originales, dont une maquette (si on peut appeler ça comme ça) de deux petites vieilles d'un réalisme ahurissant (photo). On aurait vraiment juré des vraies, tous les détails avaient été fidèlement reproduits.

 




A gauche, un tableau un peu triste, mais qui m'a touché

 
L'après-midi a été occupé par une petite promenade tranquille dans les grands parcs de Melbourne, dont le Royal Botanical Garden, qui offre des paysages calmes et reposants.






Après un repas dans un resto végétarien (c'était là leur seul défaut) où chacun est libre de payer ce que bon lui semble (vous pensez que ça marcherait en France ?), on a retrouvé Elen dans un petit bar. Un groupe, ma foi fort sympathique, a enjolivé nos conversations d'une musique enchanteresse ... C'était l'interlude lyrique de cet article.

Mardi, quatrième et dernier jour (hélas) du week-end, nous sommes allés jeter un coup d'oeil au Queen Victoria Market, grand marché semblable à ceux qu'on trouve en France, avec à peu près la même ambiance et les mêmes vendeurs qui crient les mêmes phrases automatiques, mais en anglais.

Après s'être restaurés, on est allé s'instruire au Melbourne Museum. Ce musée, très interactif et ludique, traite de plusieurs sujets.

On peut y visiter une forêt pluviale, où des souterrains sont aménagés pour pouvoir observer l'écosystème d'une forêt, avec des petits aquariums pour des serpents ou des grosses araignées.
Une partie du musée retrace l'histoire de Melbourne, avec des films du début du siècle, des maquette et une reproduction en grand du blason Australien (photo).
Une petite exposition consacrée au corp humain nous rappelle que même en 4e année d'école d'ingénieur, on est toujours aussi fasciné par les boutons qui allument des lumières quand on appuie dessus.
La partie Histoire Naturelle nous montre des insectes vivants (araignées et fourmis de toutes sortes), des animaux empaillés dont je vous fais grâce dans les photos, une ruche vue en coupe et des squelettes de dinosaures... Passionnant !

En résumé, Melbourne est vraiment une ville à voir en Australie, mais peut-être plus en été. On était quand même heureux de retrouver Brisbane et son beau temps inchangeable.


Pour ce qui est des photos, voila l'album promis ; la sélection des photos fut rude et difficile pour ne vous proposer que le meilleur de nos meilleurs moments : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/Melbourne

J'ai également complété l'album Piafs et Bestioles (avec encore plein de piafs que je ne connais pas. La céréops devrait arriver demain, pour tous ceux qui l'attendent avec impatience ...) : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/PiafsEtBestioles

J'ai remarqué que la mise en page changeait selon qu'on utilise Internet Explorer ou Mozilla Firefox, donc excusez moi si parfois des photos se balladent un peu...

 

Retrouvez les choses à voir à Melbourne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 06:04
Ce week end, on est allé à Melbourne.
Profitant du jour férié et d'un jour de congé gracieusement accordé par nos tuteurs et tutrices respectifs, on a pu aller rendre visite à Laure, Pauline et Elen, 3 copines de GEN.

Comme on a fait pas mal de choses pendant ces 3 jours (on est arrivé samedi soir et reparti mardi soir), je vais diviser nos pérégrinations en 3 articles, sinon ça fera un pavé pas possible.

Pour ce qui est du voyage, on met un peu plus de 2h en avion pour rejoindre Melbourne, et on perd facilement 10 °C par rapport à Brisbane. Il faut encore compter une bonne heure pour rejoindre la ville en navette.

Le premier jour de notre petit séjour à Melbourne, on n'a pas visité la ville. On a loué une voiture (impressionament silencieuse) pour faire un petit tour sur une île au Sud de la ville, Phillip Island. Elle baigne dans une baie bordée par l'océan Indien et est reliée par un pont à la terre ferme. Elle est en grande partie composée de parcs naturels... payants, hélas. Une grande partie de l'île, qui est habitée, est utilisée pour l'élevage, principalement des vaches qui ressemble beaucoup à leurs cousines écossaises.


Cette île abrite un grand nombre d'espèces d'oiseaux, comme des pélicans (vus de loin), des céréops (grande oie sauvage en menacée d'extinction), ou des manchots pygmées (on en parlera plus tard).

On a commencé par une petite ballade sur une autre île au bord de l'île au bord de l'Australie, qui est elle-même une île ... Bref, une petite ballade sympa pour voir les piafs locaux.



En train de photographier des pélicans















On a continué par une réserve de koalas. Grâce à des petits pontons de bois bien placés, on pouvait les approcher de vraiment près. Le koala étant un animal paisible (ils dorment 20 h par jour, ces fainéants) et qui se déplace à une allure modérée, on a pas eu trop de mal à cadrer nos photos.

Autour de la réserve, j'ai pu voir mes premiers kangourous (même si c'étaient des wallabies), qui peuplent cette île et qu'on peut croiser assez fréquemment.


Ce qui est fou, c'est la diversité des paysages que l'on peut avoir dans un espace restreint. Notre première ballade faisait penser aux campagnes françaises, les kangourous sautaient dans un paysage qu'on aurait pu prendre pour la savane africaine, et le sud de l'île avec ses falaises désolées et sa végétation rase ressemblait comme deux gouttes d'eau au littoral irlandais. On aurait d'ailleurs pu y croiser des lions de mer, mais ils avaient décidé d'aller voir ailleurs ce jour là (à part un phoque mort sur la plage qui pouvait plus bouger des masses).

Le clou de la soirée, c'était indéniablement les petits pingouins : les manchots pygmées. Ils sont haut d'à peine 30 cm, et tous les soirs à la tombée de la nuit, ils sortent de l'eau pour aller dormir dans les buissons. Des petites lumières et des pontons en bois ont étés installés pour approcher de très près tous ces petits pingouins (plus de 800) qui vont se coucher. C'est vraiment trop mignon de voir tous ces petits manchots se dandiner par groupes pour aller se coucher.

La dernière photo (les pingouins) n'est pas de moi, mais c'est exactement ce qu'on a vu. Les photos étaient interdites et de nuit, ça n'aurait pas rendu grand chose.


A suivre : les deux autres jours à Melbourne, un vrai album photo sur Picasa, plein de piafs et bestioles qui vont venir étoffer l'album déjà existant, et puis des tas de nouvelles aventures.

Repost 0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 10:51

Moreton Island, c'est surtout et avant tout des plages de sable blanc à perte de vue. Ces plages sont souvent bordées par des grandes dunes. A part l'hôtel et le camping, qui doivent s'étendre sur un kilomètre de plage, quasiment tout le reste de l'île est parfaitement désert. C'est donc un vrai plaisir que de se promener sur ces plages, tout seul et tout petit devant l'océan.
       



    

























En ce qui concerne la faune, les animaux, sauvages restent cachés. On aperçoit juste un aigle de temps en temps. Les dauphins, qui ne sont nourris qu'à 10% de leurs besoins pour les garder sauvages, ne sont plutôt pas farouches dès lors qu'ils sentent le poisson arriver.
On a par contre vu énormément de poissons (mais c'est plus dur pour les photos), et d'araignées, bien sûr.












Dans l'intérieur de l'île, qui reste complètement sauvage, c'est du bush et des dunes de sables. Il est plus difficile que ce qu'on pense de la traverser à pied, parce que le sable ralentit considérablement les déplacements.

Sur les grandes dunes de sables, certains pratiquent le sand surfing, c'est à dire qu'ils prennent une planche et qu'ils surfent dans la descente.

Sur les photos ci dessous, c'est Véro et moi dans les désert.








        
























Et un des meilleurs trucs à faire, après rester couché sur la plage, c'est monter sur une dune pour voir le soleil se coucher sur la baie de Moreton.


Repost 0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 01:18
Ce week end comptait 3 jours en Australie, puisque vendredi était un jour ferié.

C'était l'ANZAC Day, du nom du corps d'armée Australien et Néo Zélandais qui ont combattu pendant la premiere guerre mondiale pour l'Angleterre, notamment en Turquie. Pour commémorer tous ces morts, on arrête de bosser et on essaye de trouver des survivants pour les décorer.

On a donc profiter de ces 3 jours pour aller voir sur l'
î
le de Moreton, petite île sauvage de 35 km sur 7 km de largeur a peu près.
Il faut donc prendre le ferry pour s'y rendre: 1h30 de travers
ée dans un bateau qui se traîne lamentablement.

Une fois sur place : le r
êve et l'île paradisiaque comme on se l'imagine. Des plages de sable blanc a n'en plus finir (l'île entiere est en sable), une végétation sauvage sur tout l'intérieur. Pour se déplacer et faire circuler les 4*4, pas de route en béton, juste la plage et 2 chemins en tout et pour tout qui traversent l'île.

J'ai donc pass
é 3 jours en camping au bord de la mer, avec une grosse vingtaine de personnes qui venaient de vraiment partout dans le monde (Mexique, Brésil, Italie, Singapour, Allemagne ...), a bronzer sur la plage, randonner dans l'île, regarder les couchers de soleil du haut des dunes, jouer de la guitare autour du feu, faire de la plongée avec tuba ...

Des vieux bateaux ont été volontairement coulés près d'une des plages pour héberger tout un tas de poisson. On peut donc nager, au milieu de ces poissons de toutes les couleurs qui vous filent dans les jambes, les regarder se faire manger par les cormorans qui plongent pour leur déjeuner (mais sans tuba) ou par les petits requins type roussette, qui veulent eux aussi leur part du gâteau. Tous les requins ne sont pas dangereux pour l'homme, et la plupart sont aussi gentils qu'un dauphin.

A propos de dauphins, il y en avait aussi au bord de l'
île. Il y a même un centre qui les nourrit un peu tous les soirs pour la plus grande joie des touristes (dont moi ...). On a aussi croisé une tortue de mer, des aigles de mers, et pas mal de grosses araignées et de moustiques.
On aurait pu croiser des kangourous et des koalas, mais ils sont rest
és cachés ce week end.
Je commence
à
croire qu'on nous ment au sujet des kangourous et que l'animal a été inventé pour faire venir les gens en Australie. Je vais mener ma ptite enquete.



Des demain je mettrai plus de photos en d
étaillant un petit peu. Les paysages sont tellement beaux qu'on pourrait en faire des cartes postales.
Au passage, l'album "Piafs et Bestioles" marche (j'ai corrig
é le problème).

Repost 0
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 09:41
Retrouvez les choses à voir à Brisbane et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Hier Dimanche, je suis allé visiter le centre de Brisbane.


 Question architecture, le centre est très moderne avec de grands buildings à l'américaine. Les quelques bâtiments anciens sont typiques du style colonial.

 

 

        Un des rares anciens bâtiments

 





 
Le lieu de détente rêvé, c'est le Botanic Garden (photo à gauche), l'équivalent brisbanais du parc de la Tête d'Or à Lyon. Des grandes pelouses ou se baladent des ibis, des palmiers, de la mangrove le long du fleuve et du calme. Il y avait même un petit orchestre (visiblement du troisième âge) qui jouait de la musique pour les plaisir des touriste. La végétation est assez différente comparée à nos lattitudes, alors ça dépayse !


Le parc est relié par un pont à un autre parc, celui de South Bank. Après avoir traversé la Brisbane River (pas très original le nom), on se retrouve au milieu de plages de sable blanc artificielles avec piscines entourées par les palmiers. Le tout est gratuit.


Le Botanic Garden, avec les buildings du centre ville en arrière plan

 

Pour la fin de la journée, Dino (photo en bas à droite), l'italien du boulot qui nous a emmené surfer, nous a rejoint. Il nous a emmené faire un petit tour dans le parc de New Farm de nuit. Ce qui m'a le plus marqué là bas, c'était les chauve-souris, des renards volants (c'est leur nom), une des plus grandes espèces de chauve-souris. Elle font à peu près la taille d'un corbeau, et se nourrissent exclusivement de baies et de fruits. Alors l'hiver, comment font-elles, me direz vous. La réponse, c'est qu'au niveau de la végétation, il n'y a pas d'hiver ici. Les arbres gardent leurs feuilles tout le temps, et je suppose donc que ces charmantes bestioles trouvent toute l'année de quoi manger.

 










            Moi dans un grand arbre
Retrouvez les choses à voir à Brisbane et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie
Repost 0
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 03:16
Retrouvez le surf en Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Eh bien voila ça c'est fait. Hier, j'ai essayé le surf (et je compte bien ne pas m'arrêter là : dans 6 mois je serai un vrai surfer). J'ai pas encore les photos, mais ça devrait pas tarder.

 

On est allé surfer dans la rainbow bay à Coolangata, qui est un spot (terme technique) assez connu parait-il ... On a pas été très chanceux au niveau du temps puisqu'il a plu presque toute la journée. On y est allé avec un italien du boulot, Dino, qui va surfer régulièrement et qui nous a appris les bases. Il a un van, ce qui est plutôt pratique pour le transport.

 

Bon la première journée, j'avais plus la classe en dehors de l'eau que dans l'eau. J'ai du réussir à me mettre debout pas plus de 2 ou 3 fois. Pour prendre la vague, il faut déjà que la vague soit bonne. Quand on voit une bonne vague, il faut se mettre à plat ventre sur la planche et ramer comme si la vague nous faisait peur (ce qui n'est pas tout le temps faut d'ailleurs). C'est ce point là qui est surtout fatiguant, parce que ça fait chauffer les épaules. Si on a suffisamment de vitesse, la vague nous porte quand elle arrive, et là on peut essayer de se mettre debout...

 

Les vagues atteignaient plus de 2 mètres pour la plupart, mais je suis resté surfer sur les petites vagues à côté. C'était quand même plutôt sympa, et je pense qu'on y retournera assez vite !

 

Les photos arriveront assez vite ...

 

Retrouvez le surf en Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • : Raconte le voyage de Florent en Australie (C'est d'une banalité ce que je dis la ...)
  • Contact

Guide de voyage

Pour plus d'infos sur l'Australie et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour l'Australie :

Tout sur l'Australie

Recherche

Notre partenaire

Newsletter

En vous abonnant a la Newsletter, vous recevez un mail pour vous prevenir de chaque nouvel article poste sur mon blog !