Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 15:39
En ce moment, le monde entier vit à l'heure de Pékin. Et l'Australie aussi, du coup.

L'avantage, c'est qu'on n'a presque pas de décalage horaire par rapport à la Chine, donc on peut ne pas louper une miette des JO. L'inconvénient, c'est que ça se chevauche un peu avec le boulot. Du coup, quand il y a des français ou une belle finale en perspective, ou même quand il n'y a pas grand chose finalement, je m'éclipse discrètement du bureau et je vais dans la salle d'étude des "first year students" (en photo). Dans cette salle, l'ambiance est assez loin d'être aux études, mais est plutôt centrée autour de ces magnifiques écrans plats, qui peuvent servir à brancher une console ou à regarder les JO.

De quoi ne pas manquer une seule des médailles françaises ou australienne ...

La photo n'est pas très nette, parce que prise de l'extérieur. Prendre des photos dans la salle d'études réservée au first years students ne fait pas très sérieux. On peut quand même distinguer une playstation branchée sur le premier écran plat, le volley des JO sur le 2e et 4e, et le basket sur le 3e... Le 5e est éteint, mais juste parce qu'il est en panne (véridique). Ca bosse, ça bosse.
Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 14:46

Retrouvez Les aborigènes et plein d'autres articles d'autres sur le site : Tout sur l'Australie

 

 

Un jour, en rentrant de manger, dans le parc de l'Université, je suis attiré par des bruits étranges : en fait du didgeridoo (si vous ne vous en rappelez plus, retournez voir l'article sur le didgeridoo).

Je m'approche, et je trouve des aborigènes en train de danser et d'expliquer la signification des dances et des musiques. Je m'assied donc, et je les regarde danser. Ils ont notamment fait la danse du feu (photo). Ils allument un feu en frottant deux bouts de bois l'un contre l'autre, comme à la préhistoire. Et le tout en moins de 2 minutes !

Après quelques danses, ils nous invitent à essayer.


C'est comme ça que je me suis retrouvé à danser un boomerang à la main plutôt que de bosser ... J'adore la recherche en Australie.

Retrouvez Les aborigènes et plein d'autres articles d'autres sur le site : Tout sur l'Australie

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 14:55

Mercredi dernier était férié. C'était l'Ekka Day (logo à gauche).
Ekka vient de Exhibition (Exposition en anglais). A la base, c'était la Royal Exhibition Day, et ils organisaient un grande expo pour ne pas bosser. Aujourd'hui, il n'y a plus grand chose, à part une grande fête foraine, mais ils ne bossent toujours pas.

Profitant de ce jour férié, le club de foot de West End (logo en bas à droite : classe non ?) (où je joue tous les mercredis) organisaient leur annuelle Trivia Night. Ca consiste en une soirée quizz en fait.

Au programme, un grand quizz de culture générale, par équipe de 6, et des questions sur le sport, l'actualité, la géo, l'histoire, l'Australie, mais aussi blind-test, devinage du nom des fromages par dégustation ... Très complet et de quoi occuper la soirée.

Au final, il y avait une quinzaine d'équipes aux noms variés (Is your table stable, Free Tibet, No names who cares ...). Notre équipe, les Oli Who's (dont le nom fait apparemment un très bon jeu de mot parce que le nom de notre capitaine est Oli, et que ça fait référence à une équipe de foot ... enfin je l'ai pas compris), s'est imposée brillamment après un suspense à couper le souffle. J'ai pu ramener chez moi un couteau suisse, un porte clé (wouhou !), et une bouteille de vin mousseux grande cuvée. J'ai pas eu l'impression d'être vraiment décisif pour la victoire (les questions volaient très haut, et mes coéquipiers étaient vraiment incollables), à part pour le fromage, mais j'étais très content de partager ce petit moment avec mes co-footeux que je vais bientôt quitter et leurs femmes (eh oui, ils sont sensiblement plus vieux que moi).

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 20:31
Mon stage touche de plus en plus à sa fin.

La publication est bientôt prête à être publiée, et ça permet aussi de se familiariser avec certains ordres de grandeur concernant les publications.

Pour mettre une illustration en couleur dans une publication, il faut compter entre ... 250 $ et 800 $ ! Impressionnant non ? Et les journaux sont très stricts sur la mise en forme des schémas, des figures, des graphes. Tout est codifié, des polices d'écriture à la taille des légendes, en passant par le format des fichiers.
En compensation, le laboratoire touche environ 5 000 $ pour chaque publication qu'il fait paraître.

Pour pouvoir finir ce papier dans les temps et respecter les délais fixés par ma tutrice, je dois bosser comme un fou ... Et pour une fois que c'est vrai, j'ai même quitté le boulot à 23h ce vendredi, soit une journée de 14 heures au bureau !
Pour atténuer un peu tout ça, il est vrai que j'ai pris une large pause pour le déjeuner, puis de 18h à 21h (ils offraient un buffet gratuit à l'Université, à l'issu d'un film mexicain gratuit ; roulés au saumon, champagne et camembert frit, pas mauvais ...). Et certains jours, le rythme de travail est quand même assez loin d'être épuisant. Finalement, c'est un peu comme l'INSA, la majeure partie du temps, on ne fait pas grand chose et on s'y prend au dernier moment pour finir dans les délais. Je commence à être habitué à l'efficacité dans l'urgence.
Maintenant j'espère juste que JF Léone (notre cher directeur), n'ira pas voir mon blog ...
Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 02:57

Il y a encore du nouveau dans ma collocation. Quelques départs et beaucoup d'arrivées, ce qui fait de cette maison une vraie auberge espagnole.

Deux départs : ceux de mon colloc Chinois (Lu An) et de ma colloc Allemande (Simone).

Dans les arrivées, 2 Néerlandais, Guus (prononcer jousse, avec le "j" comme en espagnol) et Dinant. Il y a certaines personnes qui ont un cheveu sur la langue, mais Dinant, c'est toute une perruque qu'il a sur la langue. Ca + son accent néerlandais quand il parle anglais = je comprends une phrase sur deux quand il parle. Mais il a l'air vachement sympa sinon.
Un iranien est aussi arrivé, du nom de Ehsan (prononcer Issane), ainsi que 2 Singapouriennes, et une fille du Brunei (donc une Brunéienne), dont les noms m'échappent encore un peu ...
Je vous fais grâce des noms de famille de tous ces gens, mais certains de ces noms de famille doivent être un véritable cauchemar pour les formulaires et les démarches administratives.

Toutes ces nouvelles têtes, plus Meraj, Elle, et moi, cela nous porte à ... 9 collocs dans la maison ! L'ambiance est très sympa et c'est nettement plus animé que lorsqu'on était 3.
Toutes les chambres sont maintenant pleines, donc on ne devrait plus en voir arriver de nouveau.

Sur la photo, ne pas s'attarder sur la tete que je fais. De droite a gauche, Guus, Meraj (en bas), Dinant (en haut), Ehsan, Elle, Moi et Simone, qui ne vit plus avec nous. Au moment de la photo, les Singapouriennes et la Brunéienne n'avaient pas encore emmenagé.

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 11:56
Comme le dit si bien le titre, j'ai une nouvelle colocatrice ; Elle a emménagé avant-hier. Elle est Canadienne (anglophone), et Elle est étudiante en sociologie appliquée (ou plus ou moins un truc comme ça ...). Mais qui est Elle ?
Eh bien, c'est Elle. "C'est comme vous Monsieur Pignon, vous vous appelez François, c'est juste. Eh bien Elle, c'est pareil, c'est juste son prénom".
Au cas où vous ne l'auriez toujours pas compris, elle s'appelle en effet Elle (un raccourci de Ellicia).

La grande question est donc devenue : quelle est son nom de famille ? On a bien sûr pensé à Moutkohl, Et-vire (avec 0% de matière grasse), Issémoune, Ementaire (mon cher Watson), Hicoïde, Ectionlégislative ... j'en passe, on pourrait en faire une longue liste. Un vrai plaisir de parler de cette colloc. Et en plus, je ne sais même pas la réponse.

J'ai aussi un autre colocataire, qui vient du Bengladesh. Super sympa, vachement cultivé, il est étudiant en restauration, et parle un anglais proche du parfait. Il a un nom qui ressemble phonétiquement à "Marange". Il m'a aussi fait prendre conscience que finalement, que sait-on du Bengladesh ? Le nom de la capitale, apprise dans un moment de désarroi, et quoi d'autre ? Ils sont quand même 150 millions de personnes là bas, et ils sont loins d'être tous en guenilles à chercher de la nourriture après que l'ouragan ait détruit leur hutte de pêcheur (des clichés ? noooon).

Tout ça porte à 5 le nombre de personnes dans la maison, et il reste encore 3 chambres disponibles. Du fait de ce nouvel arrivage, on discute entre 2 et 3 heures par soir, et vu qu'il y a des gens qui savent vraiment parler anglais, ça fait progresser rapidement. L'objectif "Totally Bilingual" est en bonne voie !
Affaire à suivre ...

Mise à jour : Mon colloc s'appelle en fait Meraj, et l'anglais est une langue officielle du Bengladesh, d'où l'anglais parfait !
Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 03:03
Ne l'oublions pas, je suis ici avant tout pour raisons professionnelles (à gauche un aperçu de mes lectures : "Les méthodes numériques au service des modèles appliqués à l'attenuation de la lumière en milieu marin"). Le travail est mon quotidien, et mon dur labeur journalier occupe le plus clair de mon temps ... mais pas le plus clair de mon blog ! Je m'en vais de ce pas réparer cet oubli.

Commençons par le commencement. Je travaille tous les jours de 9 h à 17 h, et j'essaye de pas trop être en retard le matin.

Dans mon petit bureau, c'est la pointe de la recherche australienne qui progresse. En quoi consiste mon travail ?

L'eau de la baie de Moreton (la baie en face de Brisbane) est sale. Du coup, les algues et les phytoplanctons s'y sentent pas chez eux, ils produisent plus assez d'oxygène et les poissons meurent.
Donc le but, c'est de faire un modèle qui peut prédire la production d'O2 pour savoir où on en est (avec comme seuls paramètres d'entrée : la lumière solaire toutes les heures et la profondeur secchi (visibilité dans l'eau) tous les mois). Les équations ont déjà été développées, un modèle a même déjà été fait (par Maxime de l'INSA, qui faisait mon stage l'an dernier), mais ça marche pas, la faute à la concentration en Chlorophyle A (il y a plusieurs sortes de chlorophyle) qui provient d'un autre modèle pas assez précis. Mon travail c'était donc de trouver d'où venait l'erreur, la quantifier, trouver un moyen de faire tourner le modèle sans cette concentration et reprogrammer le tout. Je vous passe les détails, mais en gros, tout ça c'est fait. Ca m'a donné une quinzaine de pages de code Matlab, plein de jolis graphiques, et tout un tas de fonctions que j'ai apprises (ma devise : Matlab is my life).

Ce qu'il reste à faire, c'est publier un papier dans une revue scientifique. La rédaction du papier est déjà bien entamée et devrait être finie d'ici une ou deux semaines. Je vais donc avoir mon nom sur un article scientifique dans une revue connue (seulement par les scientifiques australiens, bien sûr) et que personne ne lira sûrement jamais. Voilà mon humble contribution à l'immense pyramide du savoir.

Et vous vous demandez peut-être ce que je vais faire après : je devrais avoir trois semaines pour faire mon rapport de stage, et j'espère pouvoir quitter le bureau un peu plus tôt que prévu ... pour de nouvelles aventures !
Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 01:19
Le fait qu'on se soit levé n'aura rien changé, la France perd lamentablement 2-0 contre l'Italie et sort de l'Euro par la petite porte...

On s'était quand même levé (Nico et moi) à 4h du matin pour aller voir le match en ville, dans un petit café à 25 minutes de vélo de la maison. Alors que toutes les rues étaient désertes, un bar au milieu de la rue regroupait un bon nombre de supporters. Comme le petit café diffusait en même temps et sur deux écrans France-Italie et Roumanie-Pays-Bas, toutes les nationalités vibraient ensemble au gré des retournements de situation.
Bon, les vibrations côté Français se sont calmées assez rapidement, pour s'éteindre complètement à la fin du match, alors que le soleil s'allumait.

C'est la journée d'aujourd'hui qui risque d'être longue ...
Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 15:54

Retrouvez la nourriture australienne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie


Les Australiens se nourrissent principalement de viande de kangourou, et la troquent quelques rares fois pour de la viande d'émeu, qu'ils chassent avec leurs sarbacanes. Ils l'accompagnent de fruits locaux tels la papaye sauvage ou la goyave douce, dont ils extraient le jus en broyant le fruit dans des bols en bois...
Et bien non, les Australiens mangent à peu près autant d'émeu que nous d'escargots. On trouve ici les mêmes fruits et légumes qu'en France (puisque pour la plupart ils ne viennent pas de France). Ils se nourrissent comme nous... à quelques différences près cependant.



Les moins :
- On note en Australie une absence déplorable de fromage. Bien que compensée par le cheddar rappé, qui permet de sauver les gratins, et quelques camemberts (même mot en anglais) de Tasmanie pas mauvais mais assez chers, le fromage manque ici cruellement. Et sans être chauvin, question fromage, on n'a pas encore trouvé mieux que chez nous.
- L'absence encore plus déplorable de lardons. On compense par le sliced bacon, qui se rapproche assez du bon vieux lardon.
- Le pain, qui n'est pas aussi bon et bien plus cher que chez nous.
- Le fait que les repas ne soient pas structurés. Pas de petite entrée, ou de bon dessert... Parfois le soir, mais jamais le midi. Les Australiens se contentent pour le lunch d'un petit casse croûte (sandwich ...) et un fruit. Pas de vrai repas le midi, et ça manque un peu.
- Il est très difficile de trouver de la pâte à tarte (et de la farine de blé noir aussi, mais c'est plus compréhensible).

Les plus :
- La viande (photo : vous avez vu la taille du steak ?) est un gros + de l'Australie. Souvent pas chère, en abondance et de bonne qualité, on peut trouver du bon boeuf à 8$ ou 10$ du kilo (soit environ 5€), et on peut même descendre jusqu'à 3€ le kilo pour des grosses quantités (grosse quantité c'est plus de 3 kg, donc ça commence à faire beaucoup). Les steaks sont d'une taille tellement impressionnante que je suis obligé de les couper en deux pour qu'ils rentrent dans la poele (et aussi parce que je ne pourrais pas tout manger). On peut aussi trouver de la viande de kangourou pour des prix très abordables.
- Les frites du vendredi soir après le boulot. Coutume très appréciable.
- On trouve tout ce qu'on peut espérer en bouffe asiatique, parce qu'il y a plein de chinois en Australie. Pour ceux qui aiment, c'est pas mal.

Alors quand on fait le bilan, ça fait plus de moins que  de plus, ou moins de plus que de moins... Enfin, on ne mange nulle part mieux qu'en France (chauvin ? Moi ? Non).
Mes habitudes alimentaires n'ont d'ailleurs pas trop changées ici. Je fais les mêmes plats qu'en France (pâtes, viande aux petits légumes, patates, pizzas, gratins et couscous sont la base de mon alimentation) et je rajoute du kangourou et quelques trucs chinois que mon colloc m'apprend. Sur la photo à droite, du pain chinois (c'est presque pareil que le nôtre, sauf qu'il est cuit à la vapeur).

Et contrairement à ce qu'on pourrait s'imaginer, en ce moment, il pleut en Australie, ce qui compromet gravement le plan koala du week end. On avait jusque là toujours eu un grand ciel bleu le matin, sauf depuis 2 jours où il pleut. On s'habitue assez vite au soleil en fait.

 

 

Retrouvez la nourriture australienne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 03:34

Ce week end a commencé vendredi soir par du baby sitting. Je reprends le flambeau de ma colloc allemande qui allait garder des enfants allemands. Du coup, (par conscience professionelle sans doute), je me suis remis à l'allemand et je parle plus que la langue de Goethe avec ma colloc. Pour comprendre, ça va à peu près, mais pour parler c'est un désastre. Les seuls mots qui me sortent de la bouche viennent en anglais.
Je vais garder ces enfants là pendant un mois, deux soirs par semaine. Ca ne s'annonce pas trop fatiguant, puisqu'il dorment déjà quand j'arrive !

Samedi, on est allé passer une petite journée sur la plage ... mais pas dans l'eau. Il faisait un peu froid (du vent surtout) pour aller dans la mer. Du coup je me suis contenté d'une piscine d'eau salée, très jolie et un peu plus abritée, à moins de 5m de la mer et en accès libre.
On a quand même fait bronzette sur la plage, suffisamment longtemps pour prendre en photo les goélands, les huîtriers pies, et les piafs dont on ignore le nom.












                      Des goélands                                      des huîtriers pies                             et des piafs inconnus

Dimanche, on s'est contenté d'une petite ballade sur le mont Kutha, d'où le panorama sur Brisbane est imprenable (photo). Un petit week end très australien : tranquille et reposant.

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • : Raconte le voyage de Florent en Australie (C'est d'une banalité ce que je dis la ...)
  • Contact

Guide de voyage

Pour plus d'infos sur l'Australie et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour l'Australie :

Tout sur l'Australie

Recherche

Notre partenaire

Newsletter

En vous abonnant a la Newsletter, vous recevez un mail pour vous prevenir de chaque nouvel article poste sur mon blog !