Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 06:37
L'Australiiie .... C'est finiiii ...

Eh oui, dans maintenant 4 jours, je reviens en France. Voilà donc les photos de mon petit voyage en Australie, rien que des couleurs surnaturelles au milieu d'étendues gigantesques.

http://www.new.facebook.com/album.php?aid=52171&l=3381a&id=603595425
(Copiez-coller le lien dans la barre d'adresse pour avoir l'album photo)

Il n'y a pas les photos de la plongée sous-marine à Cairns, parce qu'il pleuvait et que les beaux paysages étaient sous l'eau.

Il y a 100 fois trop à raconter dans ce voyage pour que cela tienne en un seul article. Les photos aident à imaginer, pour le reste je vous le raconterai de vive voix !

Merci beaucoup d'avoir lu ce petit blog, d'y avoir laissé vos petits commentaires, ça ma fait vraiment plaisir de partager un peu de mon voyage avec vous.

A bientôt en vrai,
Florent
Repost 0
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 03:57
Enfin voila quelques petites nouvelles !

Une partie du grand voyage s'acheve, une autre commence.

Pour ce qui est du passe, il faudra patienter un peu pour avoir des photos et se contenter de son imagination pour les paysages epoustoufflants que nous avons vu.

Tout a commence avec le parc du Kakadu, des plaines comme dans le Roi Lion, des oiseaux sur des marais a perte de vue, des perroquets, des crocodiles, des sangliers, des vieux australiens qui nous racontent les petites histoires du coin, des cascades et des peintures aborigenes. On se sent petits dans un endroit imense ou la Nature n'a pas ete denaturee par l'homme.

On a ensuite vu des gorges, des cailloux rouges, des arc-en-ciels et des road trains jusqu'a Alice Springs, une ville ... moche.

La on est passe de trois (avec Nico et Remi) a quatre (Guillaume, 3GI, encore un insalien !), et on est alle se perdre en territoire aborigene, sur une piste sauvage au milieu d'une nature magnifique. Cela nous a amene sur le Kings Canyon et ses falaises rouges, puis sur l'Uluru et les Kata Tjuta (rien que des gros cailloux), que l'on a vu un peu sous le soleil, mais surtout sous la pluie. Et ca n'arrive qu'une fois tous les 2 ans ; meme les gardiens du parc se prenaient en photo devant les cascades du grand rocher rouge.

Puis descente sur Coober Peddy, ses mines d'opales, son atmosphere deprimante, et ses habitants passionants quand ils nous racontent leur histoire, au moment de la ruee vers l'opale il y a 50 ans.

Et puis des emeus, des dromadaires, des chevaux sauvages et des buffles.

Apres Adelaide, on est passe vers les Grampians, ou on a vu des kangourous enormes par centaines, des perroquets, des kookaburras, des emeus, et meme un echidne a nez court, un des grands moments de l'Australie.

Et enfin la Great Ocean Road, avec ses rochers escarpes, ses falaises et ses sinuosites.

Tout cela nous amene maintenant : j'ai laisse les autres apres une part de sticky date pudding a Melbourne, pris un bus pour Sydney, et je me retrouve seul, dans les Blue Mountains pour 3 jours. Profitant de la pluie et du froid (3 C ce matin), je vous ecris ces quelques lignes dans la douce chaleur d'une auberge de jeunesse : demain devrait etre ensoleille.

La suite du programme a quelque peu change : apres 3 jours dans les montagnes, je reviens un jour sur Sydney, et je m'envole 3 jours a Cairns pour aller plonger sur la grande barriere de corrail, pour ne pas manquer cette merveille de la nature davantage menacee d'annee en annee. Je serai de retour sur Brisbane le 12, ou je vais couler quelques jours paisibles avant de retrouver notre mere patrie, notre terre natale, notre pays fromager ... la France.
Repost 0
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 08:07

Ca y est, mon stage est fini, je pars visiter l'intérieur des terres, l'Australie profonde, et les animaux étranges.

1ère étape, hier soir (H-A) : Brisbane Darwin en avion avec Nicolas et Rémi.
On loue un van à Darwin (A), pour aller visiter le parc du Kakadu (B) et 2-3 autres choses, et enfin rejoindre alice springs (C).
On y loue un autre van, direction l'Uluru (D), ce gros rocher rouge, puis on descend sur Adelaïde (E).
On prend une voiture pour Melbourne (F) et la Great Ocean Road (petit point blanc). De là, un train pour Sydney (G).
A Sydney, ce sont les moment des séparations, et je rentre seul sur Brisbane en stop/bus/train/à pied en visitant ce qu'il reste à voir.

Je devrais rentrer vers le 15 septembre sur Brisbane (H), pour partir le lendemain vers notre bon pays et ses fromages ...

Ce blog va donc être laissé à l'abandon pendant un mois (à part un ou deux articles sur des animaux qui sont programmés). La prochaine fois que vous aurez de mes nouvelles sera donc sûrement en vrai, ou au moins au téléphone ...
Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 10:33
Ce week end, nous sommes allés sur une île de sable pas loin de Brisbane : North Stradbroke Island (ou Stradie pour les Aussies).

Après un réveil loupé, qui a engendré une course effrénée, pour moi, le saut dans un taxi qui n'était pas commandé pour moi pour avoir un bateau en moins de 4 minutes, le saut dans le bateau comme dans les films au moment où le pont du ferry se lève, tout ça pour voyager en passager clandestin (involontaire) ... En fin de compte, je n'ai jamais rattrapé mon retard et je suis arrivé sur la plage avec presque 1 h de retard, où Laure, Véro et Nico m'attendaient. Comme quoi il n'y a pas qu'en amphi que j'arrive en retard.


Le week-end était encore une fois un week-end de rêve : plages, beaux paysages, animaux, couchers de soleils enchanteurs ... la routine australienne, quoi.

On a quand même rencontré sur l'île deux insaliens de notre promo (Pierre et Coralie, TC et GMD) qui étaient dans la classe de Laure en 2ème année. Comme quoi, même à l'autre bout du monde, on peut avoir des Insaliens sur l'emplacement de camping à côté du nôtre. Quand on sait qu'il y a 10 campings sur l'île, qui elle-même est loin d'être une des plus touristiques d'Australie ... le hasard est fort, parfois.




On a aussi vu des baleines à bosses qui migraient, des dauphins qui jouaient dans des vagues énormes, des kookaburras (photo) et des kangourous pas farouches, et puis des plages désertes, des lacs qui n'existent pas (en fait on aurait du voir un lac, et on a trouvé une grosse flaque d'eau), des clairs de lune sur la plage. Même les rêves sont parfois moins biens !






Pour plus de photos en meilleure qualité :
http://www.facebook.com/album.php?aid=48512&l=1531d&id=603595425
Repost 0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 15:47

Le week end dernier a été occupé par de la plage le dimanche, et grâce aux collocs de Nico et à Nico, on a pu essayer la bodyboard (photo : moi sur la bodyboard). Cette petite planche ne permet pas de se lever mais, de prendre les vagues avec la tête au ras de l'eau, pour des sensations pas mal du tout. Seul problème, quand on reste trop longtemps sur la planche, ça rape les têtons et les abdos, au point qu'on ne peut plus se coucher sur le ventre après ...

Le samedi soir, j'ai pu encore voir un match de football australien (voir article précédent sur le footie), grâce à cet Allemand qui a des places gratuites. Les Lions de Brisbane ont cette fois-ci écrasé les Aigles de la Côte Ouest 113 à 58. C'était la folie dans le stadium ...

Ce week end, encore plage au programme (photo à droite), avec des vagues énormes où les vrais surfeurs se font plaisirs. Laure nous a rejoint à Brisbane pour son dernier mois en Australie, ce qui porte à "beaucoup" le nombre d'Insaliens à Brisbane.

Pour pallier notre manque d'expertise en surf, on s'adonne volontiers à la pêche au gros (photo en bas à gauche), ou à l'art aborigène (photo en bas à droite), dans un décor de rêve.

J'ai terminé le week end par une soirée chez mon proprio. Il avait invité les locataires de 2 de ses 3 maisons, ce qui fait déjà environ 30 personnes. Une petite soirée très sympa entre gens d'un peu partout dans le monde à jouer au billard et manger des pizzas.

Repost 0
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 14:48
Ce week-end, nous étions à Byron Bay

Le nous, c'était Monica, Aurélie, Nico, Rémi (encore un français de l'INSA) et moi. Et Byron Bay, c'est facile à trouver sur une carte ; c'est le point le plus à l'Est de l'Australie. 

Comme vous le voyez, le soleil était de la partie, il faisait chaud et beau, et la mer était à 22°C.
On a donc essayé le bodysurf. Le bodysurf, comme son nom l'indique, ça consiste à faire du surf sans planche, avec son corps. Le principe, c'est de repérer une grosse vague, on nage un peu pour prendre de la vitesse et quand on arrive dans la pente, la vague nous emporte et nous porte sur une dizaine de mètres. On a fait ça pendant une bonne heure, avant de se faire dorer au soleil.

On a continué après le pique-nique, par une belle ballade pour aller jusqu'à la pointe du cap Byron, pour être vraiment le plus à l'Est du continent Australien. Du haut du cap, un petit phare construit en 1901 (photo), ce qui en fait un très vieux bâtiment pour l'Australie, mais surtout un magnifique point de vue pour observer la migration des baleines. En effet, le cap Byron est un lieu de passage pour les baleines à bosse (15 mètres, 25 tonnes). On a donc eu la joie de voir les baleines au loin. En fait de baleines, on a surtout vu les geysers qu'elles expulsent hors de l'eau, leur aileron dorsal quand elles approchent la surface, et leur queue qui sortait hors de l'eau 2 ou 3 fois. En bref, on n'a pas vu grand chose, pas de baleine faisant des bons de 3 mètres hors de l'eau, mais c'est quand même marrant de penser qu'on a vu des baleines.

On a terminé la journée par un coucher de soleil sur la plage, avec des arbres plein de loriquets, ces petits perroquets jaunes, bleus, rouges et verts qui font plein de bruit le soir !
Repost 0
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 17:40

Ce samedi, j'ai visité le Mount Cootah Botanical Garden.
Encore un jardin botanique, ça commence à ne plus devenir très original...

Celui-là est placé juste à côté du cimetière de Toowong (dont j'ai déjà mis une ou deux photos dans un précédent article). Il comporte tout ce qu'il y a de plus classique, si ce n'est qu'il est bien plus grand que la moyenne. Trois heures n'ont pas suffi pour en faire le tour, il faudra donc y revenir.


Au programme, des oiseaux (cacatoès en photo), des cactus, des arbres bizarres (dont certains qu'ils mettent en cage parce qu'ils existaient avant même les dinosaures, et que l'espèce est sur le point de s'éteindre) et surtout, plein de jolies fleurs.

Repost 0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 10:32
Ce week end, j'étais resté tout seul sur Brisbane (Véro et Aurélie étant parties en séminaire avec leur labo, et Nico étant parti surfer).
J'en ai donc profité pour visiter un petit musée gratuit sur les animaux et les dinosaures, le samedi avant d'aller au match.

Le dimanche, j'avais prévu de voir des ornithorynques. Il y avait un mini-zoo vers le Nord de Brisbane, donc dimanche matin 9h30, j'étais sur mon vélo, prêt à trouver ces animaux bizarres. Pour me déplacer sans carte, je regarde un peu le parcours sur Google Maps avant de partir, j'essaye de me diriger au soleil, et quand je sais plus trop où je suis, je demande aux gens. Ca permet de rencontrer du monde et de visiter des coins perdus, mais ça occasionne quelques détours parfois. C'est comme ça que je me suis retrouvé dans le cimetière de Toowong (photo en dessous à droite), le plus grand du Queensland apparemment (44 hectares), qui s'étend sur 3 collines, très calme (pas très agités les habitants), et vraiment joli. Du coup j'ai pris le temps de faire quelques essais photos ...
Après une heure et demie de vélo, j'ai enfin trouvé mon petit zoo et mon ornithorynque : c'est terrible à regarder comme petite bête ! Il y avait aussi une volière dans laquelle on côtoyaient des oiseaux bizarres, comme le podarge, qui ressemble à un gros tas d'écorces (en photo) ou les oedicnèmes bridés (ça s'invente pas des noms comme ça !), des wallabies qui se laissaient prendre en photo, des serpents, des bandicoots et tout un tas de petites bestioles.

Le zoo était situé juste à côté d'un joli lac, autour duquel on pouvait faire une petite rando (de 2 heures). Ca m'a permis de voir des jolis paysages (panorama rassemblé en photo), des tortues sauvages, et un jacana, ce petit oiseau tellement léger qu'il arrive à marcher sur les feuilles des nénuphars : on a l'impression qu'il marche sur l'eau (parfois surnommé le Jesus Bird).

Je suis rentré un peu plus vite que ce que j'étais venu, parce que je me suis moins perdu, mais bien fatigué quand même. 
Repost 0
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 15:25

Retrouvez le football australien et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

 

Samedi soir, je suis allé voir une spécialité Australienne. Un match de football australien (Australian Rules Football). 

C'est l'allemand chez qui je fais du baby siting qui avait des places gratuites, mais séparées, donc ça n'intéressait pas trop sa femme. Il m'en a donc donné une. C'est comme ça que je me suis retrouvé au stade, dans la tribune présidentielle (j'étais presque un des seuls à ne pas porter de costume cravate). De même, j'ai passé la mi-temps dans la loge avec petits fours et champagne gratuit. Je n'ai appris qu'après qu'il fallait en fait un pass pour aller dans cette salle, pass que je n'avais pas, bien sûr, mais la sécurité avait du me louper la première fois.

Donc je suis allé voir les Lions de Brisbane contre les Corneilles d'Adelaïde (étrange choix d'emblême), dans un stade rempli par 30 000 personnes en folie. Un vieil Australien m'a expliqué les subtilités du jeu. Je vais donc essayer de vous décrire ce sport barbare, complexe, surprenant, mais tellement rigolo...

Le terrain : Il est ovale (pas banal), mais ça crée une ambiance sympa. Il est aussi très grand, puisqu'il peut faire jusqu'à 180 mètres de long !

Les buts :
En fait de but, il y a quatre poteaux, deux grands et deux petits. On marque 6 points quand on tape au pied entre les deux grands, 1 point quand on touche le poteau, qu'on tape entre un grand et un petit, qu'on tape entre les 2 grands à la main, ou que c'est un défenseur qui rentre le ballon entre les 2 grands.

Sur le terrain :
Il y a un bazar monstrueux sur le terrain puisqu'il y a : 18 joueurs de chaque équipe, pas moins de 8 arbitres, tellement le terrain est grand, et des messagers en jaune fluo qui sont en fait des envoyés des entraîneurs pour faire passer les consignes et voir de plus près comment ça se passe. En tout, 44 personnes sur le terrain ! 

Les règles (en résumé) : Les australiens descendent quand même des anglais, et ça se voit dans les sports qu'ils inventent. Plein de règles, dont la plupart vraiment bizarres. Vous savez désormais ce qu'il faut faire pour marquer des points, mais comment y parvenir ?
Le ballon est ovale, on a le droit de le prendre à la main et de courir avec, mais tous les 15 mètres, il faut faire un dribble, comme au hand ball (dribbler avec un ballon oval, ils ne tournent pas ronds ceux qui ont fait les règles). On peut faire des passes à la main, mais en le frappant comme au volley, ou au pied comme au rugby. Pas de hors-jeu ou d'en-avant.
Pour arrêter un joueur qui a le ballon, on a le droit de le pousser, le tirer, le plaquer, taper dans le ballon, bref, un peu tout : il faut juste éviter de le tuer. On n'a juste pas le droit de le toucher après qu'il ait reçu un ballon envoyé au pied et rattrapé avant qu'il touche le sol...
Après il y a tout un tas d'autres règles, ce qui fait tout le charme du jeu (au bout de 4 quart-temps de 20 minutes, certains points restent toujours obscurs).

Les trucs marrants :
Les arbitres sont terribles. Ce sont eux qui font les remises en jeu lors des touches (mais pas toutes). Il se mettent face au public et balancent le ballon en l'air et en arrière, et les joueurs se tapent dessus pour le récupérer.
Pour les engagements, il lancent le ballon très fort par terre, et les joueurs s'étripent pour le récupérer après le rebond. Les arbitres font aussi des trucs pas possibles avec leurs drapeaux quand les joueurs marquent des buts (voir vidéo en bas de l'article, en espérant qu'elle marche), mieux que des majorettes !

A la fin du match (photo à droite), tout le monde envahit le terrain (mais pas avant l'autorisation du speaker, très disciplinés, les Australiens). Ils amènent tous leur ballon et tapent dans tous les sens, pendant qu'un groupe joue de la musique dans un coin.

Le plus surprenant : la chanson officielle des lions de Brisbane est sur le même air que ... La Marseillaise ! Un peu plus rock'n roll, avec des paroles en anglais et deux trois variations, mais impossible de se tromper, la Marseillaise est l'hymne de leur équipe. Et personne n'a l'air de savoir que c'est accessoirement l'hymne de notre petit pays (sur les 6 à qui j'en ai parlé). Alors comment ne pas soutenir cette équipe ? D'ailleurs ils ont gagné brillamment après un match à suspense : 82-74.

Retrouvez le football australien et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 13:05
Aujourd'hui nous avons loué une voiture pour s'échapper de la ville et ses bruits et profiter du soleil dans la forêt. Nous avons donc choisi un parc national (il y en a partout en Australie) qu'on nous avait conseillé et, dès l'aube, nous voila sur la route. Je peux vous dire que je ne regrette pas tous les petits matins que j'ai passé dans mon lit (pas si nombreux que ça, hélas), parce qu'à l'aube, il caille, à Brisbane. Et quand je dis qu'il fait froid, c'est que même avec un gros pull j'essaye quand même de me réchauffer les mains au dessus du grille-pain !

Ce coup-ci, "nous" c'est Nico, Véro, Pauline (de Melbourne mais qui est en visite à Brisbane) et Monica (une collègue mexicaine de Véro).
Springbrook, c'est en gros la revanche des Montagnes Bleues. Le principe est le même : une falaise s'étend sur une bonne distance, donc les cours d'eau forment des jolies cascades par endroit et se perdent dans la forêt d'eucalyptus. Seules différences, les falaises sont plus hautes aux Montagnes Bleues, et la forêt y est aussi plus étendue. Mais ici, on a eu un temps merveilleux pendant toute la journée, sans que le moindre petit nuage ne vienne pointer le bout de son nez.



Il y a très longtemps, il y avait à cet emplacement un énorme volcan. Mais, puisque depuis un paquet d'années l'activité volcanique en Australie est encore moins agitée que l'encéphalogramme d'un koala, le volcan a été soumis à l'érosion des années, et on se retrouve aujourd'hui avec un joli petit tas de collines, dont la plus haute flirte avec les 1000 mètres d'altitude. La falaise sert aujourd'hui, de frontière entre l'état du Queensland (celui de Brisbane) et celui du New South-Wales (celui de Sydney). Voilà ce qu'est aujourd'hui springbrook.

L'avantage, c'est que ça donne des très jolis points de vue (lookout en anglais), qu'on a quasiment tous faits en voiture le matin. Le meilleur, sans doute le Best of All Lookout (imaginatifs sur les noms, ces Australiens), en photo à droite.

On a enchaîné sur une jolie petite ballade de quelques heures, où on a croisé les twin falls (chutes jumelles) (une des twin falls vue de derrière à gauche), contourné les chutes d'eau en se faisant parfois un peu mouiller, pris des photos en haut des falaises ...

On a fini la journée en allant voir une cascade qui tombait dans un rocher. C'est juste une petite curiosité locale, et le rocher a donc formé avec le temps un pont naturel en pierre (d'où le nom de la ville d'à côté : Natural Bridge). L'eau en tombant dans son rocher a creusé une caverne qui débouche sur la suite de la rivière. La caverne abrite aussi des vers luisants qui sortent la nuit, mais qu'on n'a pas vu parce qu'il faisait jour. On s'est consolé en faisant de la balançoire sur les lianes (des vraies comme dans Tarzan).

Pour continuer dans la catégorie des trucs qu'on n'a pas vu, mais qu'il s'en est pas fallu de beaucoup ; on avait prévu d'aller admirer le coucher de soleil à côté d'un barrage sur un grand lac, mais le barrage et les alentours étaient fermés au public... On s'est donc contenté du coucher de soleil vu de la voiture sur l'autoroute !
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • : Raconte le voyage de Florent en Australie (C'est d'une banalité ce que je dis la ...)
  • Contact

Guide de voyage

Pour plus d'infos sur l'Australie et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour l'Australie :

Tout sur l'Australie

Recherche

Notre partenaire

Newsletter

En vous abonnant a la Newsletter, vous recevez un mail pour vous prevenir de chaque nouvel article poste sur mon blog !