Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 04:11

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Sydney est la première ville à avoir été fondée en Australie. On y trouve donc un peu plus de bâtiments "vieux" qu'autre part. Cela dit, on a quand même vu un reste d'un mur de pierre datant du début des années 1800 : ils l'ont conservé dans un musée (sans être sarcastique, on a quand même de la chance d'avoir une histoire aussi longue que la nôtre).

La city tower :
La city tower (photo à gauche) est une grande tour atteignant les 260 mètres d'altitude et qui permet d'avoir une magnifique vue d'ensemble sur la ville. On y était allé dans le secret espoir d'y admirer le coucher de soleil sur la ville. A la place de ça, on a vu les nuages qui s'assombrissaient jusqu'à ce que la nuit tombe. Je suis un peu mauvaise langue, on a quand même vu une petite lueur orangée pendant quelques minutes.
Des longues vues gratuites nous ont permis de nous amuser (photo à droite : la cathédrale dans la longue vue), et le ticket comprenait également une petite séance dans un cinéma dynamique sur le thème des beaux paysages d'Australie.




L'aquarium :
L'aquarium de Sydney possède une collection de poissons en tous genres absolument extraordinaire. On a donc vu tout un tas de poissons, tous aussi étonnants les uns que les autres, mais aussi un aquarium à thème avec tous les poissons de Némo (photo à gauche), des crocodiles, des hippocampes, des poissons venimeux (on a découvert que la plupart vivaient, entre autres, sur les plages de Brisbane), des tortues ...

Mais la principale attraction était sans aucun doute les requins, qui sont un peu une spécialité d'Australie. Ils ont un très grand aquarium avec un tunnel au fond pour les visiteurs, ce qui nous permet de voir les requins à côté et au dessus de nous. Les grands blancs (photo à droite) sont vraiment impressionnants, avec leur gueule entrouverte qui laisse voir les nombreuses rangées de dents ...

Seule petite déception de cet aquarium, les ornithorynques se sont cachés dans les recoins de leur aquarium, ce qui fait qu'on en n'a pas vu un seul ! En tout, on a quand même passé deux heures dans cet aquarium à s'extasier devant tout un tas de choses ...

Le mystère de la St Mary's Cathedral :
La cathédrale Sainte Marie, qui occupe une position assez centrale à Sydney, est construite dans le plus pur style gothique, et ressemble vraiment à celles qu'on a chez nous, mais qui ont quelques siècles de plus. Savoir comment ils avaient fait pour faire une cathédrale faussement vieille m'a tracassé pendant les 3 jours à Sydney, d'autant plus qu'elle était toujours fermée quand on essayait de visiter l'intérieur. Encore plus mystérieux quand on sait que même fermée, il y avait de la lumière qui passait sous la porte...
En fait, elle était peut-être simplement en réparation mais on ne saura jamais. Pour l'anecdote, ils ont terminé de construire les dernières parties de la cathédrale, (parties destinées à la faire sembler plus vieille) en l'an 2000. Et c'est en partie cette cathédrale qui accueillera les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) cet été.

Botanic Garden :
Toutes les villes australiennes semblent avoir leur Botanic Garden, parfois Royal, comme à Melbourne. Sydney ne fait pas exception à la règle. C'est de là que l'on peut avoir les plus belles vues de l'opéra.  (A gauche, vue des buildings du centre depuis le Botanic Garden. On peut aussi voir la City Tower)
Certains arbres sont remplis de chauves-souris (photo à droite) (des renards-volants plus exactement, une des plus grosses races de chauve-souris). Il y a aussi deux trois bâtiments, dont une serre tropicale qui abrite une exposition pourrie, mais qu'on a quand même payé 2 $ pour aller voir, parce qu'on croyait que ce serait bien. En fait, des plantes semi-tropicales à moitié déssechée, c'est pas plus passionant que ça !




Le bateau du Captain Cook :
Le port de Sydney abrite aussi une réplique grandeur nature de l'Endeavour (La Tentative en français), le bateau du fameux Captain Cook, découvreur de l'Australie. Le premier truc que l'on remarque, c'est qu'il est vraiment pas gros, et que ça devait être franchement courageux de s'engager pour un voyage à l'autre bout du monde sur un rafiot de ce gabarit. La réplique fait d'ailleurs de grands voyages autour du monde, comme autrefois, avec juste un peu d'électronique de navigation, mais sans aucun moteur, et avec les mêmes voiles qu'autrefois.


On a aussi visité deux trois quartiers sympas, comme les Rocks, le quartier très vivant de Darling Harbour, près du port, ou Paddington, dont l'architecture est, je cite, "parfois lyriquement qualifiée d'arthurienne". Allez savoir ce qu'ils ont bien voulu dire par là...

En conclusion, Sydney est vraiment une étape à ne pas manquer de tout voyage en Australie, et c'est encore mieux avec un rayon de soleil.

De droite à gauche, Nico, Véro, Aurélie et Moi

 

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 03:00

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Sydney Opera House (Opéra de Sydney) :

L'opera house de Sydney est sans doute le symbole le plus connu de cette ville, et un de ceux qui ressort souvent quand on parle de l'Australie. Et c'est vrai qu'il en jette !















Pendant notre séjour à Sydney, on l'a pris sous toutes les coutures. De jour, de nuit, de face, de profil, de près, de loin ... On le voit de plein d'endroits différents, puisqu'il est sur une petite péninsule.

L'opéra a été construit entre 1963 et 1973, après un concours d'architecture. Je ne sais pas si il y a des records dans cette catégorie, mais l'opéra de Sydney a été un exemple de dépassement des budgets. Pour un projet estimé à 7 millions de dollars à la base, la facture a été de 102 millions de dollars. Certaines rumeurs disent que le plan financier a été construit par des GEN en PCE (Projet de Création d'Entreprise)...

Le toit est en tuiles de granit blanc, qui ont été importées de Suède. Elles sont apparemment autonettoyantes, mais il faut quand même s'en occuper de temps en temps.
















La grande question, c'est finalement qu'est ce que ça représente ? On entend un voilier par ci, un coquillage par la, l'architecte se serait inspiré de pelures d'orange, ou de différentes parties d'une sphère qu'il aurait coupée et assemblée de manière originale... En résumé, on peut toujours imaginer ce qu'on veut.

Comme vous pouvez le voir, l'opéra est assez photogénique, surtout quand le ciel s'y prête. On a même fait un tour en bateau pour pouvoir avoir des photos de la façade qui donne sur la baie. On a vraiment été chanceux sur le dernier coucher de soleil, sûrement un des plus beaux, alors avec l'opéra en plus, c'était vraiment le pied.


Harbour Bridge :
Le harbour bridge, parfois appelé le vieux cintre en raison de sa forme, est situé juste à côté de l'opéra (on l'aperçoit d'ailleurs sur la photo à gauche).

Il a été longtemps le pont le plus haut du monde (134 m au dessus de l'eau au sommet), le plus long du monde (plus d'1 kilomètre, dont plus de 500m entre les 2 piles), et il est toujours le pont le plus large (50m). Les piles sont impressionnantes de massivité (je suis pas sûr que le mot existe, mais vous avez compris l'idée).

Ce qui est fort, c'est qu'en plus il est vieux. Il a été construit entre 1923 et 1932, et il est resté longtemps pour les Australiens un symbole de réussite technologique.


On peut aussi monter tout en haut de l'arc du pont, pour un prix exorbitant, ce qui fait qu'on l'a pas fait.



Enfin, je crois que vous l'avez compris, on a été assez impressionés par ces deux bâtiments, qui méritaient bien un petit article à part dans la visite de Sydney...

 

Demain vous découvrirez l'aquarium de Sydney, sa grande tour, et le reste de ce qu'on a fait !

 

Retrouvez les choses à voir à Sydney et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 09:44

Comme ce week end était un peu plus long que les autres, et qu'on l'a prolongé encore plus ce qu'il aurait du être, on en a profité pour visiter Sydney. Nous, ce coup ci, c'est Aurélie, Véro, Nico (qui vient de France et qui nous rejoint à Brisbane pour 3 mois), Pauline (de Melbourne mais qui visitait Sydney) et moi. Kevin, qui habite Sydney était à Melbourne pour le week end ! Ca en fait, des GEN en Australie ...

Le premier jour, on est allé voir les Blue Mountains, réputées pour leurs paysages à couper le souffle. Mais il faut bien reconnaître qu'un panorama avec un brouillard qui ne nous permet pas de voir à 5 mètres, ça coupe beaucoup moins le souffle. En gros, là où on aurait du voir ça (photo à gauche, trouvée sur internet), on a vu ça (photo à droite).















On a donc passé la journée entière dans le brouillard, à se faire mouiller par une petite bruine pas très agréable. L'avantage (c'est pas loin d'être le seul) c'est qu'on a des magnifiques photos de brouillard, bruine, et de gouttes de rosée sur les plantes ...














Pour information, les blue mountains sont appelées comme ça à cause de la légère vapeur bleutée que diffusent les eucalyptus, mais on ne le voit que quand il fait beau, bien sûr ...





















Les Blue Mountains sont à deux heures de Sydney en train, donc pas très loin. Les colons ont pourtant mis de nombreuses années avant de trouver comment les traverser. En effet, une énorme falaise s'étend sur plusieurs kilomètres de long, ce qui fait une barrière naturelle assez importante. Ca donne aussi un magnifique panorama et les cascades les plus hautes d'Australie. Pour ce qui est des cascades, on y accède par des petits chemins à la Indiana Jones (photos ci-dessus), et on a bien vu le haut de la cascade, mais le bas se perdait dans les nuages. On a donc du se contenter de cascades plus petites (photo à droite).










On est rentré de nuit en train, en partant d'une petite gare qui aurait pu être plus chaleureuse (photo à gauche).
Heureusement que l'auberge de jeunesse donnait du pain et du riz gratuit en libre service. Pendant ces 3 jours et demi à Sydney, on en a plus que largement profité !

Repost 0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 12:11

Retrouvez la politique en Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

God save Our Gracious Queen ! Aujourd'hui, lundi 9 juin, Sa Très Gracieuse Majesté fête officiellement ses 82 ans !
Mais officiellement seulement, parce qu'elle est née le 21 avril... Depuis Victoria, les rois et reines d'Angleterre ont deux anniversaires : le vrai, qu'ils fêtent le vrai jour, avec leur famille, et l'anniversaire officiel, fêté en juin, pour des questions météorologiques. Un anniversaire fait tout de suite plus joyeux quand il fait beau (même si je ne sais pas où ils sont allés chercher leur beau temps en Angleterre !).

Et comme elle sait se faire apprécier de ses sujets, son anniversaire est un jour férié dans les 16 pays dont elle est reine. Tous ces pays sont dans le Commonwealth, qui compte en tout 54 Etats (soit 38 qui loupent un jour férié parce qu'ils ont préféré devenir une république).
Un Australien m'a raconté une fois ; "Beaucoup d'Australiens aimeraient bien devenir une République. Mais ça nous embête tellement de perdre un jour férié qu'on reste encore avec la Reine. Et puis ça changerait pas grand chose, au fond ..."
Un bon aperçu de la façon de penser Australienne.

Pour notre part, on profite de ce jour férié pour aller visiter un peu Sydney !

 

Retrouvez la politique en Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
Published by Florent - dans Vie australienne
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 12:20

Retrouvez Le kangourou d'Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Le kangourou... Un des emblêmes de l'Australie. La raison en est simple, il y en a partout. Très loin d'être menacé, il pululle de partout, et dans tous les milieux naturels (bush, forêt, désert). Il est sur le blason de l'Australie et est le symbole de son équipe de rugby.

Une légende raconte que le mot kangaroo (anglais de kangourou) viendrait d'une incompréhension. Quand le captain Cook (découvreur de l'Australie (et faiseur de sardines en boîtes)) vit pour la première fois un kangourou, il aurait demandé à un aborigène qui passait par là comment ça s'appelait. L'aborigène lui aurait répondu Kangaroo, ce qui signifiait 'je ne comprends pas', et James Cook aurait ainsi baptisé l'animal.
En fait, ça vient bien d'une langue aborigène, mais simplement d'un mot qui veut réellement dire kangourou.


Alors qu'y a t-il vraiment à savoir sur le kangourou ?

Le coup de la poche :
C'est sûrement ce qui a fait la célébrité du kangourou. Au bout de quelques semaines, l'embryon "naît" et s'accroche pour rentrer dans la poche de sa maman, qui lui trace le chemin avec de la salive pour qu'il ne se perde pas... A ce moment là de sa vie, le bébé kangourou (ils appellent ça un joey en anglais) ressemble à n'importe quel foetus, tout petit, et c'est pas forcément beau à voir (les photos que j'ai trouvées sont tellement peu ragoutantes que je vous les épargnerai). Il se fixe à la mamelle de sa mère et il restera dans la poche entre 6 et 10 mois. Après cela, il peut y retourner quand il fait trop froid dehors ou quand il se sent en danger, et même quand il aura atteint une taille un peu trop grande pour rentrer !

 

La boxe :
Les kangourous ne sont pas méchants, ce sont même des bestioles plutôt paisibles. Les mâles d'une ou deux races se battent cependant quand arrive la saison des amours : il se battent pour les beaux yeux de leur dulcinée (quel romantisme). Et la meilleure façon de se battre, c'est de se dresser sur leurs pattes arrières, de se servir de leur queue comme appui et de se donner des coups de poing... Donc pourquoi pas sur les hommes quand ils se sentent en danger ?

 

Pourquoi ils sautent ?
Les théories sur le pourquoi sont assez nombreuses, et la plupart pensent que c'est pour économiser de l'énergie (encore des bons GEN). Les tendons des pattes faisant ressort, ils utiliseraient 25 % d'énergie en moins pour déplacer le même poids à la même vitesse qu'un quadrupède (comme quoi il y a des chercheurs qui suffisamment de temps à perdre pour faire des bilans énergétiques sur un kangourou). Ils utilisent même la cadence des sauts pour mettre en stand-by leurs poumons et se servir de l'énergie des sauts pour compresser et détendre leurs poumons... Fou non ?

Bon après il y a plein de races de kangourous (des gris, des roux, des wallabies quand ils sont petits, des géants quand ils sont grands, des wallaroos quand ils sont  au milieu), alors tout ça varie d'une race à l'autre.

 

Retrouvez Le kangourou d'Australie et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

Repost 0
Published by Florent - dans Faune et flore
commenter cet article
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 12:59
Aujourd'hui dimanche on est allé voir le Lone Pine Koala Sanctuary, en fait un parc animalier, assez proche d'un zoo. (Plus de photos ici : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/LonePineKoalaSanctuary )

A à peine 20 minutes de vélo de chez nous, on se croirait déjà dans la campagne, tellement le paysage change vite. C'est là que se cache le petit parc. Comme il ne faisait pas très beau, il n'y avait pas trop de monde et on a pu admirer tranquillement toutes les bestioles.

On a commencé la journée par un spectacle de rapaces. Les dresseurs leur donnent des souris mortes pour les faire voler d'un point à un autre. Il y avait beaucoup de vent, ce qui explique que les rapaces avaient quelques difficultés à bien voler. Ils nous ont d'abord montré une petite chouette, un pygarge à tête blanche ... mais c'est subitement devenu beaucoup plus amusant quand un gros aigle, après avoir joué dans le vent quelques temps, a commencé à chasser les kangourous. On l'a vu fondre à toute vitesse sur quelques wallabies qui sont partis en courant avant d'être secourus par les dresseurs. Alors, d'après ce qu'on nous a dit, l'aigle n'aurait pas pu les soulever (pas les adultes en tous cas), mais il peut quand même sérieusement les abimer.



Les kangourous, qu'on est allés voir dans la foulée, ne sont pas farouches du tout. Ils se laissent carresser, prendre en photo avec nous... Ils sont vraiment habitués à la présence des hommes. Du coup, on en a profité pour prendre les photos souvenirs de touristes, ou essayer quelques situations un peu plus orginales.




Dans les reste de la journée, on a vu pêle-mêle des kookaburras (photo), des wombats communs et leurs cousins les wombats à narines poilues, des crocos, des casoars à casques, des émeus, des dingos, des piafs, des chauves souris, et bien sûrs des koalas. Partout il y avait des koalas, dans leurs petits arbres. On a même mangé sur une sorte de terrasse entourée par les koalas. Pour voir toutes ces charmantes petites bêtes en une trentaine de photos, j'ai fait un album picasa : http://picasaweb.google.fr/Kangolai/LonePineKoalaSanctuary

Et le petit bonus, c'est que juste en sortant, on a vu un autre kookaburra, mais sauvage celui-ci. Mais après en avoir vu toute la journée, le pauvre a beaucoup moins fait figure de vedette.

On a quand même terminé la journée en allant voir un match de foot dans un bar : Australie-Irak (1-0), match qualificatif pour le mondial 2010 et qui se jouait à Brisbane !
Repost 0
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 15:54

Retrouvez la nourriture australienne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie


Les Australiens se nourrissent principalement de viande de kangourou, et la troquent quelques rares fois pour de la viande d'émeu, qu'ils chassent avec leurs sarbacanes. Ils l'accompagnent de fruits locaux tels la papaye sauvage ou la goyave douce, dont ils extraient le jus en broyant le fruit dans des bols en bois...
Et bien non, les Australiens mangent à peu près autant d'émeu que nous d'escargots. On trouve ici les mêmes fruits et légumes qu'en France (puisque pour la plupart ils ne viennent pas de France). Ils se nourrissent comme nous... à quelques différences près cependant.



Les moins :
- On note en Australie une absence déplorable de fromage. Bien que compensée par le cheddar rappé, qui permet de sauver les gratins, et quelques camemberts (même mot en anglais) de Tasmanie pas mauvais mais assez chers, le fromage manque ici cruellement. Et sans être chauvin, question fromage, on n'a pas encore trouvé mieux que chez nous.
- L'absence encore plus déplorable de lardons. On compense par le sliced bacon, qui se rapproche assez du bon vieux lardon.
- Le pain, qui n'est pas aussi bon et bien plus cher que chez nous.
- Le fait que les repas ne soient pas structurés. Pas de petite entrée, ou de bon dessert... Parfois le soir, mais jamais le midi. Les Australiens se contentent pour le lunch d'un petit casse croûte (sandwich ...) et un fruit. Pas de vrai repas le midi, et ça manque un peu.
- Il est très difficile de trouver de la pâte à tarte (et de la farine de blé noir aussi, mais c'est plus compréhensible).

Les plus :
- La viande (photo : vous avez vu la taille du steak ?) est un gros + de l'Australie. Souvent pas chère, en abondance et de bonne qualité, on peut trouver du bon boeuf à 8$ ou 10$ du kilo (soit environ 5€), et on peut même descendre jusqu'à 3€ le kilo pour des grosses quantités (grosse quantité c'est plus de 3 kg, donc ça commence à faire beaucoup). Les steaks sont d'une taille tellement impressionnante que je suis obligé de les couper en deux pour qu'ils rentrent dans la poele (et aussi parce que je ne pourrais pas tout manger). On peut aussi trouver de la viande de kangourou pour des prix très abordables.
- Les frites du vendredi soir après le boulot. Coutume très appréciable.
- On trouve tout ce qu'on peut espérer en bouffe asiatique, parce qu'il y a plein de chinois en Australie. Pour ceux qui aiment, c'est pas mal.

Alors quand on fait le bilan, ça fait plus de moins que  de plus, ou moins de plus que de moins... Enfin, on ne mange nulle part mieux qu'en France (chauvin ? Moi ? Non).
Mes habitudes alimentaires n'ont d'ailleurs pas trop changées ici. Je fais les mêmes plats qu'en France (pâtes, viande aux petits légumes, patates, pizzas, gratins et couscous sont la base de mon alimentation) et je rajoute du kangourou et quelques trucs chinois que mon colloc m'apprend. Sur la photo à droite, du pain chinois (c'est presque pareil que le nôtre, sauf qu'il est cuit à la vapeur).

Et contrairement à ce qu'on pourrait s'imaginer, en ce moment, il pleut en Australie, ce qui compromet gravement le plan koala du week end. On avait jusque là toujours eu un grand ciel bleu le matin, sauf depuis 2 jours où il pleut. On s'habitue assez vite au soleil en fait.

 

 

Retrouvez la nourriture australienne et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 02:15

Retrouvez L"ibis et la dinde des broussailles et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Si j'ai choisi de regrouper ces deux piafs, c'est qu'assez peu de choses les séparent. Ce sont les pigeons de Brisbane, même comportement, même intelligence subtile ... Rassurez vous les pigeons existent aussi ici !

L'ibis

L'espèce d'ibis qu'ils ont ici est endémique en Australie (elle ne vit qu'ici). J'étais vraiment surpris de voir ces énormes trucs que j'aurais plutôt vu sauvages sur des lacs dans des régions sauvages, qu'en train de venir ramasser vos miettes de sandwich. L'ibis se nourrit exactement comme un pigeon (miettes, petits insectes, et fouinage dans les ordures), et il rajoute pour compléter ses repas des petits poissons ou mollusques, que son grand bec lui permettent de pêcher.




La dinde des broussailles

La dinde des broussailles, c'est un oiseau de la taille d'une grosse poule, mais qui se prend pour un pigeon. Ca m'avait vraiment impressionné au début, puisqu'on en avait qui se balladaient dans notre auberge de jeunesse. Elles venaient boire dans la gamelle des chats, elles passaient dans le salon de l'auberge, au point que je m'étais même demandé si c'étaient pas des animaux semi-domestiques, comme une poule pas farouche. Quand les Australiens m'ont vu en prendre en photo, ils ont vraiment du me prendre pour un touriste (remarquez on a bien vu des chinoises prendre des pigeons en photo).
La dinde des broussailles est aussi appelée talégalle de Latham (si un jour vous arrivez à replacer le nom dans une conversation ...), et on la croise souvent en train de gratouiller dans les massifs de fleurs pour trouver des petits insectes ou se rouler dans la poussière, ou en train de se battre avec un ibis pour des miettes ou un reste de sandwich abandonné.

Ces deux oiseaux sont sans doute moins exotiques, ou moins attractifs que les koalas et les kangourous, mais ce sont les premiers qu'on voit à Brisbane. Ca reste donc le premier dépaysement !

 

 

Retrouvez L"ibis et la dinde des broussailles et plein d'autres articles sur le site Tout sur l'Australie

 

Repost 0
Published by Florent - dans Faune et flore
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 01:39
Je viens de remarquer un petit détail surprenant ... Quand on vient sur mon blog par Google, on arrive bien sur mon blog, mais pas avec tous les articles. Il y en a à peu près la moitié.
Il faut cliquer sur 'page d'accueil' pour voir la totalit
é du blog. Par contre, pas de problème avec l'accès direct.
Surprenant non ?

(Certains penseront que ça ne valait pas la peine de faire un article, et ils ont probablement raison !)
Repost 0
Published by Florent - dans Inclassable
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 03:34

Ce week end a commencé vendredi soir par du baby sitting. Je reprends le flambeau de ma colloc allemande qui allait garder des enfants allemands. Du coup, (par conscience professionelle sans doute), je me suis remis à l'allemand et je parle plus que la langue de Goethe avec ma colloc. Pour comprendre, ça va à peu près, mais pour parler c'est un désastre. Les seuls mots qui me sortent de la bouche viennent en anglais.
Je vais garder ces enfants là pendant un mois, deux soirs par semaine. Ca ne s'annonce pas trop fatiguant, puisqu'il dorment déjà quand j'arrive !

Samedi, on est allé passer une petite journée sur la plage ... mais pas dans l'eau. Il faisait un peu froid (du vent surtout) pour aller dans la mer. Du coup je me suis contenté d'une piscine d'eau salée, très jolie et un peu plus abritée, à moins de 5m de la mer et en accès libre.
On a quand même fait bronzette sur la plage, suffisamment longtemps pour prendre en photo les goélands, les huîtriers pies, et les piafs dont on ignore le nom.












                      Des goélands                                      des huîtriers pies                             et des piafs inconnus

Dimanche, on s'est contenté d'une petite ballade sur le mont Kutha, d'où le panorama sur Brisbane est imprenable (photo). Un petit week end très australien : tranquille et reposant.

Repost 0
Published by Florent - dans Ma ptite vie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • : Raconte le voyage de Florent en Australie (C'est d'une banalité ce que je dis la ...)
  • Contact

Guide de voyage

Pour plus d'infos sur l'Australie et pour bien préparer son voyage dans ce pays fabuleux, consultez notre guide de voyage en ligne pour l'Australie :

Tout sur l'Australie

Recherche

Notre partenaire

Newsletter

En vous abonnant a la Newsletter, vous recevez un mail pour vous prevenir de chaque nouvel article poste sur mon blog !